Scénographie

Scénographie

Vendredi, samedi et dimanche

En continu

 

Cette année, le parc d’Odyssud se transforme : des cabanes et autres habitats utopiques vous surprendront. Poétiques pour certains, source de créativité pour d’autres, vous pourrez admirer, visiter, et éveiller votre imaginaire autour de ces structures, construites pour l’occasion.

 

Cabanes en tout genre | Cie Les Cailloux Sauvages 

 

La compagnie des Cailloux Sauvages ont semé des cabanes poétiques dans le parc comme autant d’installations éphémères. Chacune de ces habitations est une invitation à se laisser surprendre, jouer à se faire peur, se déguiser, toucher, dessiner, s’arrêter…  Spécialement conçues pour Luluberlu, elles habitent le paysage et en donnent un nouveau point de vue. Ingénieuses, rassurantes ou amusantes, elles nous embarquent dans l’univers des contes. On déambule parmi ces créations avec le plaisir d’être surpris. Certaines s’admirent, d’autres se manipulent, réclament l’intervention des petits visiteurs ou offrent un intérieur poétique et mystérieux. . .

 

Installations Plastiques | Cie Les Travailleurs du Chapeau

 

Pour compléter la scénographie du festival, une installation élégante et étrange de chaises géantes à grandes pattes, habite les lieux et donnent un petit côté surréaliste. Aériennes, longilignes, les chaises se faufilent partout : en conciliabule au milieu des spectateurs ou cachées au détour d’un chemin, elles aiment escalader un talus ou mettre les pieds sur les tables…

 

Dragonball | Teurk et Anton, association V3M

 

Mi-animal mi-habitation, une immense créature s’est installée au bord du lac. De loin on croirait apercevoir un dragon droit sorti d’un livre de légende. Fabriqué spécialement pour Luluberlu par un collectif de street artistes, l’animal habite le parc de sa présence imposante et fantastique. Au cours de votre déambulation dans le village, vous aurez l’occasion d’admirer et pourquoi pas de visiter le Dragonball !

 

Habitat collectif en écrin

 

Des centaines de boites qui s’enroulent autour des arbres.

Créées par les élèves de CM1 et CM2 de l’école Aérogare de Blagnac,

Chacune des pièces participe à la construction d’un habitat collectif rêvé.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.